Le travail proposé dans RENOIR s’inscrit dans le contexte de l’appel à projet ADEME en se proposant de développer de nouveaux processus de construction et/ou de réhabilitation ainsi que les coopérations entre les acteurs, pour améliorer l’efficacité des solutions envisagées et pour réduire le coût global.

 

L’orientation de ce projet tend vers la formalisation d’une méthode d’évaluation (ou conception) intégrée orientée maquette numérique ayant trait à promouvoir la réhabilitation énergétique des logements collectifs à la fois économiquement et énergétiquement. Ce formalisme se traduira par la conception d’un module de calcul d’optimisation multicritères, s’appuyant sur des bases de données de prix (ex : Annuel des prix) et de produits (ex : Edibatec), bases utilisées et reconnues par les professionnels de la filière de la rénovation des bâtiments. Accompagné d’une réflexion sur les indicateurs d’aide à la décision, ce projet sera en phase avec un programme efficace de réhabilitation énergétique en sites occupés (AMI Rupella-Réha) et pourra proposer, confronter ses résultats lors des comités techniques. Par ailleurs, le projet RENOIR intégrera une méthode d’évaluation des coûts s’appuyant sur une saisie automatique des coûts unitaires à partir du calcul des quantitatifs à partir d’une maquette numérique.

 

De par sa méthode d’évaluation intégrée innovante, le projet devra garantir les objectifs définis ci-après :

 

 

Un thème de recherche sur la conception intégrée abordé par ailleurs dans d’autres projets

La modélisation multi-physique par la co-simulation interactive pour concevoir et rénover en traitant simultanément l’efficacité énergétique et économique est étudié par ailleurs dans d’autres projets en particulier par le LaSIE et le CSTB (cf. Figure 8). C’est le cas de l’ANR Villes et Bâtiments Durables CO-SImulation Multi-PHysique Interactive (COSIMPHI, 2014-2018). L’objectif final de ce projet est une plateforme numérique intégrant une méthode de conception intégrée, prenant en compte les rétroactions et interactions entre les différents objectifs (acoustique, visuelles, qualité de l’air et thermique, efficacité énergétique, environnementale et économique). Au niveau international, ce thème est aussi soutenu actuellement par l’Europe au travers de projet tels que le projet Holistic and Optimized Life-cycle Integrated SupporT for Energy-Efficient building design and Construction (HOLISTEEC, 2013-2017). Ce projet vise à fournir à l'industrie européenne une approche de conception globale prenant en compte l’analyse de cycle de vie de l'ensemble du bâtiment et l'influence sur les quartiers, avec l'objectif d'apporter une contribution décisive à l'amélioration de l'efficacité énergétique et environnementale du bâti. Dans le cadre du projet national Rupella-Reha, piloté par la plateforme Tipee, il s’agit de développer des produits et méthodologies pour la réhabilitation énergétique des bâtiments de logements collectifs. Ils seront testés à l’échelle 1 sur trois bâtiments de l’Office Public de l’Habitat de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle. Il s’agit notamment d’expérimenter des produits en cours de développement (ventilation, isolant, etc.), des méthodologies pour intervention en site occupé ou l’apport de nouvelles technologies telle que la maquette numérique. Par rapport, à ces projets, dans le projet RENOIR, les développements et les modélisations sont envisagés de façon complémentaire notamment au niveau des règles de cohérences entre les différentes bases de données de coûts et de produits réels avec la maquette numérique. Ces enjeux seront traités sous la forme de réseau sémantique destiné à la représentation des connaissances dans le domaine du bâtiment. Cette ontologie constituera en soi un modèle de données représentatif d'un ensemble structuré de concepts dans le domaine de la réhabilitation.

 

Figure 8 - Interaction du projet RENOIR avec d’autres projets en cours